AAARGH

 

| Accueil général | Aller à l'archive Faurisson |

 

Le révisionnisme actif de Jean-Gabriel Cohn-Bendit

*****

par Robert Faurisson

*****

Noël Mamère, député des Verts, se voit de plus en plus reprocher, à la radio comme à la télévision, ses accointances avec un autre Vert, Jean-Gabriel Cohn-Bendit, le frère aîné de «Dany le Rouge». On lui fait grief de ce que «Gaby» Cohn-Bendit s'est, il y a vingt ans, compromis avec des révisionnistes comme Pierre Guillaume (La Vieille Taupe), Serge Thion ou Robert Faurisson.

Au début, N. Mamère, ancien journaliste à la langue bien pendue et réputé pour avoir réponse à tout, a été pris de court par cette accusation. Il a d'abord bredouillé. Il a affecté l'ignorance. A Thierry Ardisson qui affirmait que Gaby Cohn-Bendit avait autrefois «fricoté» avec les révisionnistes et, en particulier, avec «Faurisson qui dit que les chambres à gaz n'ont pas existé», il a demandé si l'information avait été vérifiée à bonne source. Puis, il a cru trouver une parade en prétendant que, sans jamais émettre de propos révisionnistes, Gaby Cohn-Bendit s'était contenté de prendre la défense des révisionnistes et de leur droit à s'exprimer librement.

N.Mamère est dans l'erreur. Gaby Cohn-Bendit a tenu des propos révisionnistes et peut-être les tiendrait-il encore aujourd'hui sans ces pressions et ces campagnes de presse qui l'ont récemment conduit à se désolidariser des révisionnistes lors d'une campagne électorale menée par les Verts de sa région.

Des propos révisionnistes

A la fin des années soixante-dix et au début des années quatre-vingt, à l'occasion de «l'affaire Faurisson », sa position sur le sujet des chambres à gaz nazies, du génocide des juifs et du nombre des juifs européens morts du fait des Nazis pouvait se résumer en ces termes:

Si Gaby Cohn-Bendit prenait ses distances d'avec les révisionnistes, c'était en écrivant que «sans chambre à gaz, sans ordre d'extermination, simplement avec un ordre de déportation dans des ghettos, des camps, tous lieux de mort», il y avait eu une forme d'extermination comparable à celle des Indiens par les Yankees, des Arméniens par les Turcs ou des Tatars de Crimée par Staline.

Liberté pour les révisionnistes

Gaby Cohn-Bendit plaidait effectivement en faveur de la liberté d'expression des révisionnistes mais il le faisait avec une force et une assurance manifestement puisées dans la conviction que les révisionnistes avaient soulevé un véritable problème historique, un problème, écrivait-il, que «l'historien ne peut évacuer». Pour sa part, il concluait qu'il croyait moins en un génocide (une extermination sans précédent, ordonnée, programmée, contrôlée), aux chambres à gaz et aux six millions, qu'en une déportation qui, dans les faits, avait abouti à une extermination comme l'histoire en avait déjà connu.

Source

Si N.Mamère souhaite vérifier à la source ce résumé de la position adoptée par son ami Gaby Cohn-Bendit en 1979-1981 sur le «problème» des chambres à gaz, du génocide et des six millions, il peut se reporter à un ouvrage collectif publié en 1981 et portant pour titre Intolérable Intolérance(*). Les auteurs en étaient, dans l'ordre, Jean-Gabriel Cohn-Bendit (p.12-29), Eric Delcroix (avocat de Robert Faurisson), Claude Karnoouh (CNRS), le professeur Vincent Monteil et Jean-Louis Tristani (CNRS). L'ensemble se présentait comme un «recueil de textes en forme de supplique à MM.les magistrats de la cour d'appel de Paris». Joignant le geste à la parole, Gaby Cohn-Bendit avait eu le courage de se porter «intervenant volontaire» (avec Serge Thion, Jacob Assous, Gabor Tamas Rittersporn, Pierre Guillaume et d'autres personnes) aux côtés et en faveur de Robert Faurisson, aussi bien en première instance qu'en appel, au procès intenté à ce dernier par tout un ensemble d'associations dont la LICRA. Le 26 avril 1983, la première chambre de la cour d'appel de Paris condamnait, certes, R.Faurisson pour sa dangerosité mais admettait le sérieux de ses travaux sur «le problème des chambres à gaz»; la cour concluait qu'il devait, par conséquent, être permis à chacun de dire que les chambres à gaz nazies ont ou n'ont pas existé. Gaby Cohn-Bendit avait eu sa part dans cette victoire de R.Faurisson.

(*) Publié aux éditions de la Différence en 1981, l'ouvrage peut se commander auprès de P.Guillaume, BP 9805, 75224 Paris Cedex 05.

12 novembre 1999
Publié dans Etudes révisionnistes, volume I, 2001, p. 45-48.
[Premier affichage sur le net: 28 mars 2001]


Ce texte a été affiché sur Internet à des fins purement éducatives, pour encourager la recherche, sur une base non-commerciale et pour une utilisation mesurée par le Secrétariat international de l'Association des Anciens Amateurs de Récits de Guerre et d'Holocauste (AAARGH). L'adresse électronique du Secrétariat est <aaarghinternational@hotmail.com>. L'adresse postale est: PO Box 81475, Chicago, IL 60681-0475, USA.

Afficher un texte sur le Web équivaut à mettre un document sur le rayonnage d'une bibliothèque publique. Cela nous coûte un peu d'argent et de travail. Nous pensons que c'est le lecteur volontaire qui en profite et nous le supposons capable de penser par lui-même. Un lecteur qui va chercher un document sur le Web le fait toujours à ses risques et périls. Quant à l'auteur, il n'y a pas lieu de supposer qu'il partage la responsabilité des autres textes consultables sur ce site. En raison des lois qui instituent une censure spécifique dans certains pays (Allemagne, France, Israël, Suisse, Canada, et d'autres), nous ne demandons pas l'agrément des auteurs qui y vivent car ils ne sont pas libres de consentir.

Nous nous plaçons sous la protection de l'article 19 de la Déclaration des Droits de l'homme, qui stipule:
ARTICLE 19 <Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considération de frontière, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit>
Déclaration internationale des droits de l'homme, adoptée par l'Assemblée générale de l'ONU à Paris, le 10 décembre 1948.


aaarghinternational@hotmail.com

| Accueil général | Aller à l'archive Faurisson |

L'adresse électronique de ce document est:
http://aaargh-international.org/fran/archFaur/RF991112.html