AAARGH

| Accueil général | Accueil français | Accueil J.–M. Boisdefeu | Précédent | Suivant |


Annexe 2 - Photos truquées

On rencontre souvent dans la matière qui nous occupe des photos accompagnées de légendes mensongères ; pire, on en rencontre même qui sont truquées. Nous en avons déjà vu une dans l'annexe 1. Voici un autre exemple de trucage à partir d'une des photos de L'Album d'Auschwitz. Ces photos, avons-nous dit, ont été prises lors de l’arrivée massive des juifs hongrois à l’été 1944. Sur aucune de ces photos n'apparaît la moindre trace de fumée, ce qui est fort ennuyeux pour les historiens vu qu'ils prétendent qu'à cette époque, les Allemands gazaient et incinéraient jusqu'à 24.000 juifs par jour ! Qu’à cela ne tienne, il n’y a qu’à en ajouter et c’est ce qu’a fait le Centre Simon Wiesenthal de Los Angeles ; ce trucage, qui date de 1997, est repris sur le site Internet du Centre (Multimedia Learning Center) avec le commentaire suivant en anglais : « Tandis que ces prisonniers sont réduits en esclavage, leurs amis et familles sont gazés et brûlés dans les fours du crématoire. On peut apercevoir la fumée à l’arrière-plan. » (Bob Reis in http://motlc.wiesenthal.com/index.html signalé dans VffG, Heft 2, Juni 1999).

Ci-contre, la photo originale ; ci-dessous, la photo truquée et sa légende mensongère
Ci-contre, la photo originale ...














 

... ci-dessous, la photo truquée et sa légende mensongère.

Un autre faux célèbre : celui d'un SS en casquette et de deux détenus pendus par les bras dans le dos. Ce faux a été fabriqué par les communistes est-allemands. Il a été abondamment reproduit pendant un demi-siècle ; en 1995, les historiens ont bien dû admettre que c'était un faux (dénoncé par Walendy) et il a fallu le retirer -quand c'était possible- des brochures officielles comme cela a été fait dans une brochure sur Bergen-Belsen du Niedersächsische Landeszentrale für politische Bildung.
 A gauche l'ancienne page 30 de la brochure avec le faux ; à droite, la nouvelle page 30 avec un dessin qui, lui, a vraiment l'air d'un ... dessin.





















 

Dans la même brochure, à gauche, l'ancienne page 26 montrant une synagogue censée avoir été incendiée par les nazis lors de la Nuit de Cristal en 1938 alors qu'en fait, elle a pris feu lors d’un ... bombardement allié ; à droite, la nouvelle page 26 montrant une autre synagogue détruite lors de la même nuit. On espère que, cette fois, ce n'est pas un faux.



















 

 

Avec la mise au point de logiciels ad hoc, il est à craindre que l’industrie du faux se développe de façon extraordinaire ; exemple d’un trucage d'une des plus célèbres photos de la Conférence de Yalta. (Trucage réalisé par un anonyme -d'ailleurs fort adroit- et publié dans VHO-Info, nr 3, juli 1999.


| Accueil général | Accueil français | Accueil J.–M. Boisdefeu | Précédent | Suivant |


L'adresse électronique de ce document est
<http://aaargh-international.org/fran/bsdf/bdf1/annexe_02.html


Ce texte a été affiché sur Internet à des fins purement éducatives, pour encourager la recherche, sur une base non-commerciale et pour une utilisation mesurée par le Secrétariat international de l'Association des Anciens Amateurs de Récits de Guerre et d'Holocauste (AAARGH). L'adresse électronique du Secrétariat est <aaarghinternational@hotmail.com>. L'adresse postale est: PO Box 81475, Chicago, IL 60681-0475, USA.

Afficher un texte sur le Web équivaut à mettre un document sur le rayonnage d'une bibliothèque publique. Cela nous coûte un peu d'argent et de travail. Nous pensons que c'est le lecteur volontaire qui en profite et nous le supposons capable de penser par lui-même. Un lecteur qui va chercher un document sur le Web le fait toujours à ses risques et périls. Quant à l'auteur, il n'y a pas lieu de supposer qu'il partage la responsabilité des autres textes consultables sur ce site. En raison des lois qui instituent une censure spécifique dans certains pays (Allemagne, France, Israël, Suisse, Canada, et d'autres), nous ne demandons pas l'agrément des auteurs qui y vivent car ils ne sont pas libres de consentir.

Nous nous plaçons sous la protection de l'article 19 de la Déclaration des Droits de l'homme, qui stipule:
ARTICLE 19 <Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considération de frontière, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit>
Déclaration internationale des droits de l'homme, adoptée par l'Assemblée générale de l'ONU à Paris, le 10 décembre 1948.


<aaarghinternational@hotmail.com