Enrique Aynat : Les « Protocoles d’Auschwitz » sont-ils une source historique digne de foi ?

Retour au sommaire de A. Aynat: LES "PROTOCOLES"...


2. Etablissement et détermination des meilleurs textes

2. 1 Protocole 1

Ce témoignage se trouve dans les six documents examinés. Afin de déterminer le meilleur texte, nous avons tout d’abord comparé tous les documents. Nous avons ensuite éliminé les textes l’un après l’autre pour sélectionner celui qui, à notre avis, est le texte original ou le plus fidèle à l’original.
Les documents FDRL 2 et NA sont éliminés d’entrée. Dans les notes d’introduction des deux documents on indique que ce sont des traductions d’un texte préalable [7].
Le document MAE est une traduction en français du document RA, comme on peut le déduire facilement de la lecture des deux textes. Dans le document MAE on est allé jusqu’à traduire littéralement les contresens du document RA. Par exemple, quand il raconte les préparatifs d’une insurrection à Birkenau, le document RA dit :
« Ils ramassent des étoffes ininflammables et veulent, le cas échéant, incendier les blocks de leur section » (Sie sammeln nicht entzündbare Stoffe und wollen gegebenenfalls die Blokks [sic] ihrer Abteilubg anzünden) (p. 16).
Et le document MAE traduit, sans remarquer l’absurdité :
« Ils ramassent des étoffes ininflammables et pensent incendier leur baraque » (p. 22).
Par conséquent, puisqu’il s’agit d’une traduction, nous écartons également le document MAE.
Après cela, il ne nous reste que les documents RA, YVA et FDRL 1.
Après les avoir comparés, on constate que le document RA est sensiblement plus court car il omet une vingtaine de phrases et de paragraphes. Nous l’écartons également pour cette raison.
Les deux documents restants dans cette sélection par élimination, YVA et FDRL 1, sont écrits en allemand. Tous deux sont pratiquement identiques. Les seules différences sont l’omission dans le document FDRL 1 d’un paragraphe qui figure dans le document YVA [8] et l’absence de croquis dans le document FDRL l. En dehors de ces deux détails, rien ne permet de distinguer un texte de l’autre.
Nous estimons par conséquent que le texte contenu dans le document YVA est le meilleur texte de ceux qui ont été examinés. Il est reproduit, avec un appareil critique des variantes, dans l’appendice 1.

2. 2 Protocole 2

Ce texte se trouve seulement dans le document FDRL 2. Le document FDRL 2, comme nous l’avons déjà indiqué, est une traduction [9]. C’est pourquoi il n’existe parmi les documents examinés aucun texte qui puisse être considéré comme l’original. Néanmoins, dans un ouvrage écrit par le rabbin slovaque Michael Dov Weissmandel [10] sont reproduites des photocopies d’un texte en allemand. En comparant le texte de Weissmandel avec celui du document FDRL 2 on en déduit que celui-ci est très probablement une traduction de celui-là. Le texte publié par Weissmandel est reproduit dans l’appendice 2.
C’est par le sigle MDW que nous désignerons désormais ce texte.

2. 3 Protocole 3

Il figure uniquement dans les documents FDRL 2 et MAE. Les deux textes sont des traductions d’un autre texte antérieur que nous n’avons pu trouver.
Dans le document MAE sont omis une vingtaine de paragraphes et de phrases par rapport au document FDRL 2. Le texte du document FDRL 2 est reproduit, avec un appareil critique des variantes, dans l’appendice 3.


Notes

[7] FDRL 2, première page de la lettre d’introduction ; NA, p.i.
[8] Paragraphe commençant par « Die Mädchen kamen täglich » et se terminant par « oder andere Hingerichteten » (YVA, p. 25).
[9] FDRL 2, première page de la lettre d’introduction.
[10] Michael Dov WEISSMANDEL, Min Hametzar [« Hors de danger »], Emunah, New York, 1960.

 


Source: Akribeia, n° 3, octobre 1998, p. 5-208


Retour au sommaire de A. Aynat: LES "PROTOCOLES D'AUSCHWITZ" | chapitre suivant | chapitre précédent

Retournez à la table des matières d' Akribeia n° 3


Akribeia
Directeur: Jean Plantin, 45/3, route de Vourles, F-69230 Saint-Genis-Laval

Prix des n° 1 et 2 : 220 FF fco ; du n° 3 : 130 FF fco.